Récits et photos de balades à moto


BMW R1200 R

 

Dernière mise à jour
12/10/2017

BOURGOGNE

BEAUJOLAIS


 

Joyeux Lurons dans les vignobles
 


Roadbook Bourgogne

 


Roadbook Beaujolais

GPS : télécharger le fichier zippé au format GPX
télécharger directement le fichier GPX


Prenez quelques joyeux lurons, une manade de chevaux mécaniques de préférence propulsés par des bicylindres à plat, ajoutez-y une bonne dose de mauvaise foi, faites mijoter le tout dans le bourgogne et le beaujolais et vous obtenez un week-end moto parfait. Letaz, c'est ainsi que se nomme le "Cornac", qui était en charge de l'organisation, nous avait concocté des itinéraires de première bourre que nos machines allaient avaler goulûment, enfin celles qui avaient la chance d'être "pilotées". Indépendamment de deux ritaliennes égarées, d'une japoniaise anémique et d'un scoot 650, il y avait surtout de la teutonne, qui plus est de la grosse : quelques "K" linéaires et sans âme et du côté des bicylindres, des 1200 RT qui faisaient pâle figure face à trois GS avec leur look hors du commun : encolure massive, croupe abondante, carénage minimaliste laissant entrevoir leurs dessous mécaniques. Il faut bien admettre que côté look, les GS et surtout les GS Adventure sont nettement plus séduisantes, ce qui ne les empêchent nullement d'être d'une rare efficacité sur les petites routes viroleuses. Avec cependant dans ce domaine un léger avantage à la GS standard, qui fait figure de gazelle à côté de la GSA et ses 300 kgs en ordre de marche. Je n'irais pas jusqu'à dire comme l'un des affreux de la troupe que la GS est une moto de nana mais à côté d'une Adventure, il faut bien reconnaître qu'elle a un petit côté fragile. J'en connais des qui vont apprécier  ;-))
Malay, notre lieu d'hébergement est une petite commune de Saône-et-Loire idéalement située pour découvrir la Bourgogne au nord et le Beaujolais au sud. En dehors d'une belle et imposante église romane, probablement édifiée grâce au rayonnement de l'abbaye de Cluny toute proche, le village est assez banal.
en tout cas, dans le hameau dit de "La Place", l'hôtel dans lequel nous étions logés, n'est pas banal, lui. Je veux surtout parler des patrons, aux petits soins et qui envisagent de passer leur permis moto, voire de nous accompagner dans quelques unes de nos balades. Ce sont d'ailleurs les amis de longue date des propriétaires d'un autre lieu motard bien connu des frmistes : le Rouge Gazon à Saint-Maurice-sur-Moselle !
Hélas, nous avons cru comprendre que la maison allait changer de main à brève échéance mais je ne manquerai pas de communiquer l'adresse où ils s'installeront prochainement.

 

 BALADE BOURGOGNE  :  260 kms)

Malay
 
 
Buxy D981
Givry D981
Aluze D981, D978, D109
Chassagne-Montrachet D109, D974, D113A
Puligny-Montrachet D113A
La Rochepot D33
Beaune D973
Echevronne D18
Bruant D25
Villars Fontaine D25, D35
Pont de Pany D35
Rémilly en Montagne D108
Châteauneuf D977, C2
Pont d'Ouche D18
Bligny sur Ouche D33
Ivry-en-Montagne D17
Nolay D17, D33
Couches D33, D1
Montchanin D978, D974
Buxy N80, D977
Malay D981
   
 

Dans la lumière blafarde du petit matin, les pilotes s'affairent. Letaz, en bon Cornac, fait chauffer sa GSA et met en place ses roadbook "michelin" tandis que d'autres tentent de charger les itinéraires GPS fantaisistes de Gissé, qui se révèleront de toutes façons différents de ceux préparés amoureusement et à l'ancienne par Letaz. Sur la ligne de départ la pole position est occupée par la GSA du GO, la GS de Véro, et ma GSA, suivie de la RT sable de Gissé.
La météo est incertaine mais les routes sont sèches, ce qui permet une progression sinon rapide, du moins alerte. Nous traversons des petits villages endormis. Au passage devant le château de Sercy, les nuages ont le bon goût de s'écarter et de laisser passer un rayon de soleil sur les façades et l'étang. Le château de type médiéval semble bien conservé et comporte un ensemble de tours très différentes : tour porche rectangulaire, tour ronde à claire-voie, tour pigeonnier etc. Propriété privée mais classé monument historique, il se visite.
Manifestement, Letaz est à son aise dans les belles courbes rapides et sur ce beau ruban de la D981, le trou a tendance à se creuser derrière nos GS, que le "vieux" en RT ne rattrape qu'à l'occasion des traversées de village.
En arrivant dans la région des grands vignobles, nous profitons d'une belle lumière sur les vignes qui commencent à prendre leurs couleurs d'automne. L'air est saturé par des odeurs de mou de raisin et de fermentation ; des groupes bigarrés de vendangeurs s'activent dans les vignes. Là, comme ça, à cet instant, que demander de plus ?
Le temps d'un salut respectueux et admiratif au château de la Rochepot et nous arrivons à Beaune pour une halte "café - tourisme". Tandis que certains se rendent aux hospices (pour tenter d'y faire un dépôt en la personne de... Gissé), je profite de la petite heure que Letaz nous a accordée pour flâner dans des lieux moins fréquentés : les petites ruelles autour de Notre-Dame, le musée du vin installé dans l'ancien hôtel des Ducs, qui présente entre autres une belle collection d'outils traditionnels et de pressoirs et le couvent des cordeliers datant du 13ème siècle, devenu propriété des hospices au 20ème et qui aujourd'hui présente et vend des crus réputés.
La balade se poursuit maintenant sur des routes plus étroites qui serpentent entre les vignobles, jusqu'à l'endroit du pique-nique prévu au pied du vieux pont de Sainte-Marie-l'Ouche. La température et le ciel n'étant guère cléments, les sandwich sont vite avalés, au profit d'une pause café plus conséquente dans un relai motard de Châteauneuf. Châteauneuf est un vieux bourg fortifié, qui au moyen âge contrôlait la route du Morvan et toute la plaine située à l'ouest. Le village forme un ensemble très pittoresque, avec des rues étroites et de vieilles maisons bâties par de riches marchands bourguignons des 16ème et 17ème siècles.
La route du retour longe le paisible canal de bourgogne puis la vallée de l'Ouche et enfin le Canal du Centre, que nous quittons à Montchanin pour finir la journée par un petit jardinage rapide à quatre motos du côté des étangs de Laives et une visite tout à fait culturelle, dans le magnifique parc du château de Cormatin.
La journée s'achève par une dégustation de quelques vins régionaux, sous la houlette de la patronne du restaurant et le regard, je devrais dire le palais, avisé de Cyril dont le pseudo (Invino) ne peut laisser aucun doute sur sa passion pour l'œnologie.

 

 


Château de Sercy
 


Arrivée à Beaune
 


Notre-Dame de Beaune
 


Cave des Cordeliers
 


Pont de Sainte-Marie l'Ouche
 


Parc du château de Cormarin
 

Davantage de photos 

   
 

BALADE BEAUJOLAIS : 297 kms

Malay
 
 
Cluny D981
Mazille D980, D22, D17
La Clayette D17, D79
Propières D987, D43, D10
Monsols D52, D43
Claveisolles D23
Beaujeu D129, D37
Lamure-sur-Azergues D37, D9
Ternand D485
Oingt D485, D96
Cogny D120, D19
St-Cyr-le-Chatoux D19, D504
St-Etienne-des-Oullières D20, D19
Mont Brouilly D43
Beaujeu D37
Juliénas D26, D17
Solutré D169, D31, D54
Cluny D177, D212, D22, D980
Malay D981
   

 

La météo nous avait annoncé une journée agréable et de fait, même si le départ allait se faire dans la grisaille, la journée devait se montrer chaude et ensoleillée. Je notais que Letaz avait délesté sa GSA de ses valises Touratech, ce qui devait vouloir dire qu'il avait l'intention de nous emmener à un bon rythme. Mais jusqu'à la Clayette, calme plutôt plat. Faut dire que la soirée avait été un poil arrosée et que la nonchalance du groupe dans cette première partie de balade pouvait s'expliquer par la présence de quelques bisons sous les crânes. Mais tout allait changer après la pause café de La Clayette. Une belle bourgade avec un superbe château 16ème - 19ème et l'omniprésence des sports équestres à travers des sculptures monumentales de chevaux. Bref, Letaz souffrant du "syndrome de la petite viroleuse" (traduire : il n'avance que dans les grandes courbes rapides), Troll commence à s'agiter et à remonter la horde par petits sauts de puce. Hors de question de bouder le plaisir qui me tend les bras : j'enquille donc derrière lui tandis que Véro sur sa GS ne laisse pas sa part. Quelques belles courbes plus tard nous voilà tous les trois partis pour une bonne séance de culbuto sur les petites blanches qui mènent à Monsols. Nous sommes bientôt rejoints par Invino en RT qui avait décidé à son tour de manquer de respect au GO ;-) alors qu'au même moment, paraît-il, Gissé disparaissait corps et bien dans une cour de ferme...
La pause déjeuner à Lamure s'étant un peu prolongée, nous décidons de tailler directement sur Oingt afin de jardiner dans cette région très spéciale du Beaujolais des pierres dorées, ainsi nommée en raison du calcaire (riche en oxyde de fer) utilisé pour la construction des maisons. Et après Oingt, comment ne pas se laisser séduire par Juliénas puis Solutré où la présence de Mitterrand plane sur la célèbre falaise bourguignonne.
La journée de terminera par une visite rapide de Cluny avec le regret de n'avoir pu pénétrer dans l'enceinte de l'abbaye, qui au Moyen âge avait joué un rôle considérable dans l'évolution de la vie religieuse, intellectuelle et artistique du monde occidental. Regret compensé par le plaisir d'avoir découvert au pied de la basilique, la chocolaterie Germain avec sa spécialité de "Blancs Cassis", des chocolats blancs fourrés à la crème de cassis.
Restait plus en soirée qu'à se montrer à la hauteur d'une gargantuesque fondue bourguignonne et autres festivités de fin de week-end, avant de reprendre au petit matin la route de La Grande Ville Qui Pue.

 

 


Château de La Clayette
 


Oingt dans le beaujolais des pierres dorées
 


La roche de Solutré
 


Cluny
 

 
 

OU MANGER ?  OU DORMIR ?

Malay Hôtel La Place - 71460 - Malay
Tél : 03.85.50.15.08
Email :contact@hotel-cormatin.com
Site web : http://www.hoteldelaplace.com/
   
Lamure Hôtel du commerce - 69870 - Lamure sur Azergues
Tél : 04.74.03.10.14