Récits et photos de balades à moto


BMW R1200 R

 

Dernière mise à jour
02/06/2017

BORDELAIS

OCTOBRE 2005

 


Saint-Macaire n'est probablement pas située idéalement pour qui veut faire le Médoc et les Landes, mais nous sommes tombés amoureux de cette ancienne cité médiévale. Et quand on aime, on ne compte pas... les bornes : 40 de Bordeaux, avec une possibilité de liaison rapide; ça reste raisonnable.

La Garonne coule au pied des remparts de Saint-Macaire derrière lesquels serpentent de nombreuses petites ruelles bordées de maisons aux façades gothiques et renaissance. Au centre, la place du Mercadiou entourée de passages voutés et à l'entrée de la vieille ville, à côté du beffroi, la place typique du sud-ouest avec ses platanes, ses bistrots et son animation.
Une première fois, nous avions élu domicile aux "Feuilles d'Acanthe", une belle maison ancienne aux fenêtres à meneaux transformée en hôtel de charme tenue par deux jeunes femmes charmantes, assistées d'un chef inventif. On prend l'apéro soit en terrasse intérieure soit dans une grande et belle pièce avec piscine et jacouzzi ! Le pied !
Pour un prix de séjour un peu plus sage, on peut sans problème, choisir l'Apparthôtel Les Tilleuls, qui loue des chambres et des studios à la nuit ou à la semaine. Très bonne carte également, avec spécialités régionales (lamproies, anguilles, huîtres qu'on déguste avec des crépinettes).
Côté balades à moto, c'est clair que l'Aquitaine, c'est pas la Savoie et donc que le plaisir se situera ailleurs que dans les virons à gogo. Il est difficile d'échapper à de longues portions de routes droites, surtout dans les Landes, mais longer la Garonne au coucher du soleil, traverser la forêt landaise qui dégage des odeurs de résine et de terre humide ou bien jardiner dans le Médoc d'un château à l'autre, ça reste extrêmement plaisant... y compris à moto.
Et puis si comme moi, on fait le choix d'un hébergement au sud-est de Bordeaux, la vallée du Lot n'est pas si loin.

Objectifs : Dune du Pilat, Landes, Bordeaux, Médoc, Entre-Deux-Mers, Agen

 

GPS : télécharger le fichier zippé au format GPX
télécharger directement le fichier GPX

 


Saint-Macaire


Maison landaise

 

BALADE 1 : ARCACHON - DUNE DU PILAT - LANDES  (227 KMS)

Saint-Macaire
 
 
Cabanac-et-Villagrains D116,
Villagrains D219
Le Barp D111E, D5E6, D5
Salles N10, D108
Dune du Pilat D108, D216, D652, D256, D218
Biscarrosse D218
Navarrosse D305
Sanguinet D652
Hostens D110
Saint-Symphorien D3
Saint-Macaire D3, D8, D125
   

Voir le Roadbook


Pour cette première journée, direction ouest, vers l'océan : j'ai envie d'un plateau de fruits de mer et Arcachon est idéalement placée pour ce petit plaisir. ;-) Traverser le parc régional des Landes de Gascogne est un vrai bonheur pour les sens. Il y a la forêt et ses odeurs ; les arbres qui chuchotent dans le vent ; les maisons landaises, qui ressemblent déjà aux maisons basques : basses, blanches, avec un haut-vent soutenu par des poutres. Comme il est trop tôt pour les huîtres, nous descendons à la dune du Pilat. Enfin, il serait plus pertinent de dire "nous montons". Pour nous qui avions fait les dunes de l'Arakao au Niger, le Pilat est une "gentille petite dunette" ;-) mais avec les bottes de moto et le cuir, l'escalade reste physique, surtout quand on choisit d'ignorer l'escalier et qu'on attaque par le flanc "est" avec du sable jusqu'aux genoux.
Mais au sommet, quel plaisir ! Le panorama sur l'océan, le bassin d'Arcachon, le Cap Ferret et le banc d'Arguin est tout bonnement superbe et on ne risque pas de "sentir le moisi", comme disait un de mes aïeux, parce que les vents qui arrivent de l'atlantique soufflent plein pot. De quoi ouvrir un appétit féroce !  ;-)
Les rives du "bassin" étant très urbanisées, trouver un restau n'est pas bien difficile. Entre deux huîtres et un coup de blanc, je discute avec un K12iste, qui ne comprend pas comment on peut rouler sur une mobylette comme ma RT ;-)
Il fait beau et nous décidons de pousser jusqu'aux plages de Biscarosse, fréquentées par les surfeurs, qui prennent un gros pied à jouer sur la crête des vagues. Un poil dangereux pour la nage. Je remballe donc mon "deux pièces moins une" pour une séance moto à travers la forêt landaise, qui nous accompagne jusqu'aux portes de Langon, à cinq minutes de notre hébergement.
 


Géné à l'attaque dans la dune du Pilat


La vue depuis le Pilat

 

BALADE 2 : BORDEAUX (145 KMS)

Saint-Macaire
 
 
Verdelais D19
Targon D117, D229, D120, D11
Créon D671
Bordeaux D14, D240, D113 (Place des Quinconces)
Leognan D651
Balizac D651, D219, D110
Saint-Macaire D11, D118, D125
   

Voir le Roadbook


Un seul objectif : Bordeaux ! Pour moi, Bordeaux, c'était comme Lyon, Orléans, Auxerre, Dijon : des villes qu'on traverse où qu'on laisse à deux ou trois bornes d'un embranchement d'autoroute et dans lesquelles on ne s'arrête jamais. Grosse injustice ! J'avais pu le vérifier avec Lyon, Dijon... mais Bordeaux était restée scotchée sur ma liste d'attente. L'occasion se présentait enfin de voir à quoi ressemblait cette ville décrite par Mauriac comme froide et hautaine.
La place des Quinconces, au fond de laquelle je gare ma "mobylette" est occupée par une fête foraine gigantesque. Dommage mais bon, j'ai l'impression qu'entre la colonne des Girondins et les façades des immeubles bourgeois, il n'y a pas grand chose à voir. En revanche, dès qu'on s'écarte de la place, on découvre le fameux "Bordeaux des Intendants" à qui la ville doit sa prospérité. Les avenues sont larges, les ensembles architecturaux carrément grandioses d'une couleur ocre magnifique. A Saint-Macaire, on peut encore voir les anciennes carrières de calcaire qui avaient servi à la construction de Bordeaux. Entre le Grand Théâtre, les multiples places et portes, la Bourse, l'hôtel de ville, il y a de quoi s'occuper sans souci pendant une journée voire davantage. Sur la place de la Porte d'Aquitaine, dans l'axe d'un Arc de Triomphe du 18ème, un obélisque original a été dressé à une époque récente et au pied duquel on peut voir deux tortues monumentales sur lesquelles sont gravées les noms des grands crus de bordeaux. A midi, les restaus de la place s'animent mais Routard oblige, c'est dans la rue Sainte-Catherine, que nous avions jeté notre dévolu sur un restau que j'ai plaisir à citer : "Le Parlement des Graves", qui comme son nom l'indique a une carte de Graves plutôt bien fournie et à part ça, une excellente cuisine de terroir. Je garde un souvenir ému d'une fricassée d'escargots aux cèpes. Que du bonheur !
Nous restait plus qu'à aller faire nos dévotions à la Cathédrale Saint-André puis à escalader la Tour Berland, histoire de faire glisser les gastéropodes et admirer le panorama sur la ville.
 


Place du Parlement


Tortues de la Porte d'Aquitaine

 

BALADE 3 : MEDOC  LANDES (356 KMS)

Saint-Macaire
 
 
Bordeaux DA62-E72, A630-E5
Saint-Médard N215
Castelnau-de-Médoc D1
Fort Médoc N215, D5, D2E9
Saint-Estèphe D2 (route des châteaux du Médoc)
Saint-Christoly D203, D4, D2
Pointe de Grave D1E4, N215
Montalivet D101, D102E
Lacanau D102, D101
Le Barp D6, D5E3, D5
Guillos D5, D5E6, D115
Langon D125, D116
Saint-Macaire  
   

Voir le Roadbook


Dans une autre vie, j'avais eu l'occasion de faire une partie de la route des grands châteaux et de visiter les chais du château de Beychevelle. A l'époque, dans les années 70 (oui, je sais, j'ai des heure de vol), il appartenait à Achille Fould, ministre des transports sous le gouvernement Messmer. Ce brave Achille n'avait rien trouvé de mieux que de proposer la visite de ses caves aux comités d'entreprise de la SNCF et autres sociétés dépendant de son ministère. C'est donc par wagons entiers que les prolos et les employés débarquaient dans ses caves. Ce qui m'avait étonné, c'est que des visiteurs entraient avec des cabas vides et ressortaient avec des cabas plutôt rebondis. Me souviens d'un gars avec son sac rempli de... boutanges qui m'avait expliqué que finalement, c'était un juste retour des choses, une manière de se payer sur la bête, avec un ministre qui ne les épargnait pas. Il n'était pas allé jusqu'à prétendre que c'était une composante de la lutte des classes mais on en était pas loin. ;-)
 
Bref, nous voilà en route pour le Médoc. La balade étant longue, autant rallier le nord de Bordeaux par la rapide. Premier arrêt à Fort Médoc, une fortification édifiée sous Vauban pour s'opposer à la pénétration anglaise. Il ne reste pas grand chose mais sur la plateforme du bastion avancé, on a de belles vues sur la Gironde. Après ça, petit gaz sur la route des chais les plus fabuleux. C'est le pied : la route n'est pas motardement géniale mais les châteaux se succèdent à un rythme incroyable. Le vignoble est superbe. A l'automne, les feuilles rougeoyantes transforment le paysage. Mouton-Rothschild ne veut pas de nous, tant pis, nous irons plus loin, mais plus loin, c'est l'heure du casse-croute et nous nous attablerons dans un rade de Saint-Estèphe, hélas assez glauque, devant un croque-madame arrosé d'un... vichy. Quelle honte dans une région comme celle-là, mais à notre décharge il faut bien admettre que le médoquin et la médoquine (bin oui, c'est comme ça qu'on appelle l'indigène) n'ont rien à foutre de l'accueil du touriste. Dommage pour nous et pour eux : nous sommes de la gueule et accessoirement de bons clients. J'avais noté ça aussi dans le Champenois : la vente de la divine boisson doit probablement leur suffire... En tout cas, voilà de quoi confirmer le point de vue de Mauriac...
Le sort s'acharnant sur nous, en quittant Saint-Estèphe, je me trouve collé au cul d'une voiture de la gendarmerie. On ne me croira pas mais j'y suis resté jusqu'à la pointe de Grave. Pas moyen de les sauter ; les rascals roulaient pil poil à 90. Si la maréchaussée se met à respecter le code de la route, où va-t-on ?
A partir de la pointe, la seule route sympa pour redescendre est celle des lacs. Donc, pas d'hésitation : Montalivet pour une baignade rapide, Lacanau et puis jardinage dans la forêt landaise... pour changer.

 


Le château de Beychevelle


Fort Médoc

 

BALADE 4 : STE-FOY, ENTRE-DEUX-MERS, AGEN (286 KMS)

Saint-Macaire
 
 
Sauveterre de Guyenne D672
Ste-Foy-la-Grande D672
Miramont D18, D933
Cancon D227, D145, D124
Villeneuve-sur-Lot N21
Agen N21, D302
Ligardes D36, D252, D930
Grignols D655
Langon D10
Saint-Macaire  
   

Voir le Roadbook


Balade vers le sud mais elle commence par une remontée vers... le nord-est ! Pas question de faire l'impasse sur Sauveterre de Guyenne avec sa bastide, ses quatre portes fortifiées et sa belle place entourée d'arcades. Après Sainte-Foy-la-Grande, nous rallions Miramont par la vallée du Seignal et une route touristique des plus agréables, puis Cancon et enfin Agen, un des buts de notre balade. C'est une belle petite ville de province avec un quartier ancien riche en vieilles pierres et donc en histoire. Tout ce que nous aimons.
Le retour se fera par Lavardac, Casteljaloux et Grignols, autant de petites villes qui ont su mettre en valeur leur patrimoine.

 


Arcades de la bastide de Sauveterre
 


Ruelles du vieil Agen


Agen : le Pont Canal


Château de Grignols

 

OU MANGER ?  OU DORMIR ?

Saint-Macaire Apparthôtel Les Tilleuls - 33490 Saint-Macaire
Tél :
05.56.62.28.38
Site web :
http://www.tilleul-medieval.com
   
Saint-Macaire Hôtel "Les Feuilles d'Acanthe" - 5 rue de l'Eglise
33490 - Saint-Macaire
Tél : 05.56.62.33.75
Site web : http://hotel-saint-macaire.fr/