Récits et photos de balades à moto


BMW R1200 R

 

Dernière mise à jour
24/07/2017

DU CANTAL AU LOT

JUILLET 2006

 


L'objectif de ce petit voyage vers le sud était principalement de repasser dans l'Aubrac que nous aimons particulièrement, puis de jardiner en Truyère, de rejoindre le lot par Conques et le Rouergue, de faire une virée sur place dans les vallées du Lot et du Célé et enfin de boucler de nouveau sur le Cantal  par Salers et le Puy Mary. Mon roadbook commence et se termine volontairement à Vierzon, histoire de pointer quelques routes de liaison bien plaisantes, style... départementales allemandes ;-) A la descente, on emprunte un bout d'autoroute entre Montmarault et le sud de Clermont-Ferrand. Le retour en revanche se fait exclusivement par les départementales : bitume nickel, grandes courbes rapides, comme cette D982 entre Ussel et Aubusson. Quant à la liaison Vierzon - Paname, autant faire une concession à l'autoroute : il y a bien la Sologne mais il y a aussi la Beauce...

 


Vallée de l'Ander (Saint-Flour)


RT et son païlote au "Bout du monde"

GPS : télécharger le fichier zippé au format GPX
télécharger directement le fichier GPX

 

LIAISON ALLER : VIERZON - SAINT-FLOUR ( 344 kms)

Vierzon
 
 
St-Florent D27 (Vallée du Cher)
St-Amand-Montrond D35, N144
Vallon-en-Sully N144
Montmarault D11, D307, D16
Pont-Henry A71
Murol D996
Besse D5
Lac Pavin D149
Condat D978, D678
Neussargues D679
Saint-Flour D679
   

Voir le Roadbook


Hormis la portion d'A71, cette liaison se fait par des départementales "roulantes" et traverse des régions sympas : la vallée du Cher, la D996 qui passe par Saint-Nectaire, le lac Pavin où en été on peut faire une halte baignade, la belle route qui va de Condat à Saint-Flour et qui offre de superbes vues sur la chaîne des Puys.
Un mot sur l'hôtel-Restaurant "Le Bout du monde". Il doit son nom au site qu'il occupe, à l'extrémité de la vallée de l'Ander, un des nombreux diverticules de la Truyère. Plus calme que le "Bout du Monde", c'est impossible. Paraît même d'après la patronne, que certains clients, en déficit de CO2 et de béton, ne supportent pas et s'empressent de regagner Saint-Flour. en tout cas, pour nous qui recherchons le calme et la solitude, c'est l'idéal. Ca ne veut d'ailleurs pas dire que le confort et les prestations seraient spartiates. Non, il y a même une piscine et on y mange remarquablement bien!  ;-)

 

 

BALADE 1 : TRUYERE, VALLEE DU LOT, ROUERGUE ( 315 kms)

Saint-Flour
 
 
Chaudes-Aigues D921
Lacalm D921
Pont de Mels D78, D900
Vallon D900, 621, D97 (Gorges de la Truyère, château de Vallon)
Entraygues D97, D34, D920
Conques D107, D901 (par vallée du Lot)
Marcillac-Vallon D901
Villefranche Rouergue D43, D1
Cajarc D24
Saint-Sulpice D662, D143, D83  (Causse de Chels)
Assier D13, D653
Gorses D653, N140, D940, D653, D25, D39
   

Voir le Roadbook


Je connais assez bien le Cantal et particulièrement l'Aubrac pour y avoir organisé plusieurs grosses balades moto, qui avaient nécessité de nombreuses "recos". (Voir les roadbooks de la NetConcentre 2003 : http://nc03.cantal.free.fr)
Il manquait à ma collection, certaines petites vallées encaissées de la Truyère, en particulier la route qui va du barrage de Sarrans jusqu'au château de Vallon. Mais avant, comment résister au plaisir de monter sur l'Aubrac ? La plus belle saison pour traverser l'Aubrac c'est le printemps quand le plateau se couvre de Jonquilles et de Narcisse, jalousement surveillées par les "collecteurs", sortes de marchands chargés d'acheter la récolte des fleurs pour l'industrie du parfum. Autant dire qu'à cette saison-là, non seulement on s'en met plein les mirettes mais également plein les narines. Enfin... subtilement parce que les jonquilles ont des fragrances délicates. En été, c'est autre chose : les jonquilles ont fait place aux... "vaches Aubrac", avec leur robe marron-claire et leur maquillage naturel autour des yeux. Le boeuf quant à lui est trapu et on aperçoit de temps en temps de magnifiques taureaux, qui fort heureusement ne sont plus, comme à une époque, confinés dans des box. Entre Chaudes-Aigues et Lacalm, on passe à Maisonneuve, devant le "Moulin des Templiers"
, qui reste un souvenir gastronomique assez exceptionnel. (Voir les coordonnées en bas de page). On descend ensuite vers les gorges de la Truyère par une longue et très sinueuse route à chèvres, qui s'élargit au sortir des gorges, là où on aperçoit au bénéfice d'un virage, l'impressionnant château de Vallon. Dans la montée, un belvédère aménagé offre une belle vue sur les gorges de la Truyère et les ruines de la forteresse. On rejoint Entraygues, petite ville située au confluent de la Truyère et du Lot, qu'enjambe un pittoresque pont ancien. On peut alors attaquer la route viroleuse qui longe le Lot, mais qui en saison est assez dangereuse en raison des transporteurs de canoës-kayaks, qui roulent comme des fondus et n'hésitent pas à couper les virages :-/
A cet endroit, nous sommes sur la route de Compostelle et bien évidemment la ville étape incontournable, c'est Conques, la bien nommée, avec sa magnifique église romane Sainte-Foy au tympan et chapiteaux historiés. On laisse les voitures et les motos à l'extérieur du village et nous avions même choisi de déjeuner à l'extérieur de la ville pour éviter les restaus où s'entassent les touristes. Juste sous le premier parking, en prenant la route de Rodez, à 50 mètres du Pont romain, on peut déguster une assiette dite du "Pélerin", dans un bar-restaurant tenu par deux matrones hautes en couleur, qui commencent par dire : "désolé, aujourd'hui, on ne sert pas, ça nous fatigue".  ;-)
Villefranche de Rouergue mérite également la visite, ne serait-ce que pour sa bastide et sa Chartreuse. On remonte ensuite vers Gorses, notre lieu d'hébergement dans le Lot, non sans avoir traversé le Causse de Cels et les vallées du Célé et du Lot, dont la visite est prévue pour le lendemain. A Gorses, il n'y a qu'une seule auberge, Le Colombié, où on peut , comme à Saint-Flour, apprécier le calme, le talent du chef et la piscine.
 

 


La grande classe !
 


La Truyère
 


Gorges de la Truyère
 


Belvédère sur la route de Vallon
 


Site de Vallon


Pont romain de Conques

 

 

BALADE 2 : VALLEES DU CELE ET DU LOT, CAUSSE, ROCAMADOUR ( 300 kms)

Gorses (47)
 
 
Figeac D39, D19
Cajarc D662
St-Cirq-Lapopie D662, D181, D8
Cabrerets D40, D662, D41
Boussac D41
Assier D48
Livernon D653
Cahors D653
Labastide Murat N20, D13, D32
Rocamadour D677, D32
Gramat D36, N140
Leyme D15, D39
Gorses D39, D19, D39
   

Voir le Roadbook


Nous avions déjà fait cette balade quelques années avant et je la résumais de cette façon dans la balade "Lot, Célé, Causse Gramat" :

"Incontestablement une des plus belles régions de France aux paysages très différents selon qu'on longe les rivières ou qu'on monte sur le Causse. Dans les vallées; les routes déroulent leur ruban sinueux le long des méandres du Lot et du Célé, passant parfois entre des falaises impressionnantes dans lesquelles il n'est pas rare de voir des grottes, la région étant riche en sites préhistoriques. Mais le Lot, c'est aussi les grandes étendues sauvages et désertiques des Causses, qu'on traverse pour remonter vers Rocamadour ou plus au nord, vers le gouffre de Padirac. J'aime particulièrement les maisons traditionnelles avec leur pigeonnier carré et leur toit de tuiles brunes. On en admirera de très belles à Saint Cirq-Lapopie, un des plus beaux villages de la vallée du Lot, dont André Breton disait :

Par delà bien d'autres sites - d'Amérique, d'Europe - Saint-Cirq a disposé sur moi du seul enchantement : celui qui fixe à tout   jamais. J'ai cessé de me désirer ailleurs. Je crois que le secret de sa poésie s'apparente à celui de certaines Illuminations de Rimbaud, qu'il est le produit du plus rare équilibre dans la plus parfaite dénivellation des plans.

La gastronomie constitue un autre atout... que je ne néglige jamais pendant nos virées. ;-))
Foie gras, confit, tripoux, cèpes, escargots, truffe noire, cabécou, vin de Cahors et vin de noix sont les fleurons de cette cuisine régionale. On ne peut pas dire qu'elle soit spécialement légère mais quel bonheur pour les papilles ! A Cahors, près du Pont Valentré, (patrimoine mondial de l'UNESCO) dont la visite est incontournable, on trouve des boutiques qui commercialisent tous ces produits mais on peut également prospecter les petits producteurs, par exemple à l'occasion des nombreuses fêtes de village où chacun a à coeur de faire découvrir ses produits."


 


L'hôtel du Colombié à Gorses
 


Gorses : le pèse bestiau
 


Le Causse


Pont Valentré à Cahors

 

 

BALADE 3 : SALERS, PUY-MARY, ROUTE DES CRÊTES ( 280 kms)

Gorses
 
 
Saint-Céré D30, D673
Sousceyrac D673
Laroquebrou D653
Jussac D52, D53, D6
Salers D922, D37
Récusset D680, D37
Pas de Peyrol D37, D680 (Puy Mary)
St-Cirgues-de-Jordanne D17
Aurillac D35 (Route des crêtes)
Pierrefort D990
Saint-Flour D990, D921
   

Voir le Roadbook


Je passe rarement dans le Lot sans faire une halte à Saint-Céré. Souvenirs de soirées extraordinaires pendant le festival lyrique, musée Lurçat mais également balades dans la vallée de la Dordogne toute proche.
Sur la route de Salers, les paysages changent : l'horizon s'élargit, on aperçoit au loin les reliefs élevés des monts d'Auvergne. Salers est une ville ancienne qui connut des heures de gloire un peu spéciales au 18ème siècle quand un riche bourgeois eut l'idée, à l'occasion des fêtes et des pèlerinages, d'alimenter les fontaines avec du vin ! Comme on peut facilement l'imaginer, les fêtes dégénéraient et la coutume fut abandonnée. Reste que du côté de Salers, on peut déguster de bons petits "côtes d'Auvergne", qui accompagnent de manière idéale le Cantal et sa variante Salers, que personnellement je préfère. Dans le coin, le mieux pour apprécier la cuisine régionale et les petits vins, c'est encore de faire une halte à l'auberge de Récusset, au pied du Puy-Mary. La patronne est adorable et elle sert une des meilleures truffades de la région. Et si vous êtes vraiment très gentil, elle vous sortira peut-être un confit de canard de derrière les fagots. :-)
La route du Puy-Mary est la plus élevée d'Auvergne. Depuis le Pas de Peyrol, on peut se rendre au sommet par un sentier assez pentu mais le point de vue sur les vallées et le parc des volcans d'Auvergne vaut bien qu'on mouille la chemise.  ;-) La descente vers Aurillac peut se faire par la vallée de la Jordanne mais je préfère la variante par la route des crêtes, qu'on attrape à Saint-Cirgues. Rien à voir avec la célèbre route des Vosges bien sûr, mais elle a du charme cette petite départementale étroite qui serpente entre les pins et offre de belles perspectives sur les vallées de l'Authre et de la Jordanne. Pour rallier Saint-Flour, le motard n'a pas le choix : la pist^^circuit de Pierrefort est un passage obligé. La route est relativement peu fréquentée et c'est toujours avec la banane sous le casque et à regret qu'on la quitte à Neuvéglise, après 50 bornes d'une bonne séance de culbuto.  ;-)
 


 


Vieux du cru à Salers
 


Auberge de Récusset pendant la BG02
 


Du sommet du Puy-Mary


Vallée de la Jordanne depuis la route des crêtes

 

 

LIAISON RETOUR : SAINT-FLOUR - VIERZON (337 kms)

Saint-Flour
 
 
Neussargues D679
Riom D23, D3
Bort-les-Orgues D3
Ussel D979, D982
Felletin D982
Cénérailles D982, D990
Boussac D997
Issoudin D917, D943, D918
Vierzon D918, D75, D75E
   

Voir le Roadbook

 

 

OU MANGER ?  OU DORMIR ?

Saint-Flour Hôtel-Restaurant "Le bout du monde"
Tél : 04.71.60.15.84
Site web : http://www.hotel-leboutdumonde.com/fr
   
Gorses Hôtel-Restaurant Le Colombié - Le bourg - 46210 - Gorses
Tél : 05.65.40.28.02
Site : http://www.hotel-colombie.com/

Hôtel restaurant familial, avec piscine dans le parc. Excellent accueil.
   
Maisonneuve Auberge "Le Moulin des Templiers" - Maisonneuve
15110 - Chaudes-Aigues
Tél : 04.71.73.81.80
Site : http://www.lemoulindestempliers.com
   
St-Paul de Salers Auberge de Récusset
Tél : 04.71.40.73.55