Récits et photos de balades à moto


BMW R1200 R

 

Dernière mise à jour
02/06/2017

CEVENNES

JUILLET 2002

 


Nos voyages sont habituellement itinérants mais cette année-là, il fut décidé de rayonner à partir d'un hébergement unique situé au coeur des Cévennes. Formule souple, qui permettait aux couples avec enfants ou... avec toutou de participer ; aux bouffeurs de bornes de bouffer de la borne ; aux touristes de partir à la découverte d'une région magnifique ; aux marcheurs de randonner sur les chemins de crêtes et aux moins courageux de goûter aux plaisirs de la sieste et de la baignade. Le programme avait séduit et sur la ligne de départ, on ne comptait pas moins de 14 personnes, groupe auquel devait venir s'ajouter un peu plus tard un sudiste de Manosque.
Nous avions élu domicile dans un mas cévenol, une espèce de nid d'Aigle situé au milieu de nulle part, qu'on ne peut atteindre que par des routes à chèvres qui n'en finissent pas de serpenter dans la montagne de Bougès, au nord du Collet-de-Dèze. En été l'endroit est paradisiaque : vieilles bâtisses typiques, greniers à châtaignes transformés en chambres, petit torrent... mais en hiver, quand les routes sont bloquées par la neige, m'est avis qu'il faut avoir des congélateurs bien remplis et... une grande vie intérieure. Mais le cévenol est habitué à une vie rude et proche de la nature. Pendant notre séjour, nos hôtes avaient entrepris la construction d'un garage et je me souviens d'une anecdote. Comme je proposais de donner un coup de main, le patron, goguenard, m'avait répondu : "Pas de problème tu prends la tronçonneuse et tu m'abats une dizaine de pins". Oups ! ;-)
Dans les hautes vallées cévenoles, la nature est chiche et la culture pas facile. L'économie rurale ne permet plus de faire vivre les villages et il n'est pas rare de traverser des hameaux abandonnés, partiellement sauvés de la disparition par "les gens de la ville", qui investissent dans des résidences secondaires.
Le châtaignier, l'arbre à pin comme on l'appelait jadis, occupe la presque totalité des versants et reste une valeur sûre de la cuisine cévenole, en tout cas dans celle de Pierrette, la propriétaire du Lauzas. Mais qu'on ne s'y méprenne pas, la cuisine cévenole n'a rien à envier aux autres. Il y a bel et bien une "gastronomie régionale" : cailles aux châtaignes, petit salé cévenol, oreilles de cochon farcies, tripes à la mode d'Alès préparées avec du céleri, truites, gibier... De quoi satisfaire les palais exigeants à la recherche des saveurs de terroir.
Les Cévennes, c'est également une histoire terrible, celle des camisards, artisans et paysans pauvres, persécutés par les dragons de Louis XIV parce qu'ils étaient de confession protestante. Le petit peuple huguenot allait résister et ce combat reste très présent dans la mémoire collective, la culture et les monuments cévenols. Ce n'est pas un hasard si, dans un pays globalement catholique,  la religion protestante est majoritaire et si jusqu'à la seconde guerre mondiale, a perduré une forte tradition d'accueil et de résistance, comme en témoignent les maquis d'Aigoual-Cévennes et d'Aire de Côte.

Objectifs : Corniche des Cévennes, Mont Aigoual, Causse, Gorges du Tarn, Gorges de la Dourbie, Cirque de Navacelles, Pont du Gard, Nîmes

 

GPS : télécharger le fichier zippé au format GPX
télécharger directement le fichier GPX

 


Le site du Lauzas
 


Le team © IxJi


Géné, Titouan et Jasper


Accès interdit aux ânes, qu'elle dit la pancarte ;-)

 

BALADE 1 : CORNICHE DES CEVENNES, AIGOUAL  (275 KMS)

Saint-Andéol (Le Lauzas)
 
 
Saint-Jean du Gard N106, D984, D983 (Gardon de Miale)
Le Mazel D260, D9 (Corniche des Cévennes)
Col de Perjuret D996
Mont Aigoual D18
Valleraugue D269, D986
Saint-Hyppolyte D986, D999, D11, D999
Anduze D133
Alès D129, D50
Saint-Andéol D916, N106
   

Voir le Roadbook


La Corniche des Cévennes est un haut lieu "motard", un truc comme la route des crêtes dans les Vosges. C'est beau, avec des vues magnifiques sur les montagnes et les vallées environnantes. C'est du roulant viroleux et s'il n'y avait pas autant... de motards, ça serait une route tout bonnement géniale. ;-) A noter quand même que si la route commence par de beaux virons sans surprise, il y a des passages plus délicats avec des virages qui se referment sec, sans compter que, tourisme oblige, le camping-car aurait tendance à encombrer... la piste.
Un peu avant Florac, on longe le Causse Méjean puis on escalade le Mont-Aigoual par le versant le plus accessible. L'Aigoual, c'est comme le Puy-Mary : au col de la Séreyrède, convergent plusieurs vallées dont les cours d'eau sont largement alimentées par des eaux de pluie abondantes : la Dourbie, la Souls, l'Hérault, le Trépalous, le Bonheur et donc autant de belles routes qui offrent toutes des points de vue splendides. Pour les campeurs qui recherchent la solitude et qui n'aiment pas être gênés aux entournures, il y a une aire naturelle gigantesque au sommet.
Sur la route du retour, on passe à Anduze, construite dans un vallon verdoyant et connue à la fois par son rôle historique central pendant la guerre des camisards et son industrie de la soie. On peut y visiter une belle bambouseraie, vieille de 150 ans, qui est un vrai petit coin de paradis et de fraîcheur dans une région plutôt aride. Ca mérite le détour et même une visite spéciale.
 


Ykli, montant la garde devant les brêles
 


La corniche des Cévennes
 


Retrouvailles sur le Mont Aigoual


Pont romain dans la descente de l'Aigoual

 

BALADE 2 : CAUSSE, GORGES DU TARN ET DE LA DOURBIE (264 KMS)

Saint-Andéol (Le Lauzas)
 
 
Florac N106
Ste Enimie D907
Les Vignes D907 (Gorges du Tarn)
Le Point Sublime D46 (Gorges du Tarn)
Le Rozier D907 (Gorges du Tarn)
Montpellier-le-Vieux D29, D110
Nant D991 (Canyon de la Dourbie)
L'Espérou D999, D341, D151 (Gorges de la Dourbie)
Florac D269, D18, D996, D907
Saint-Andéol N106
   

Voir le Roadbook


Une très belle balade qui permet de découvrir la région des Causses : le Causse lui-même, aride et minéral, qui s'étend jusqu'à l'horizon puis les gorges du Tarn, qui a creusé de profonds canyons dans le calcaire. Au village des Vignes, sur la D907, tourner à droite et monter la petite route en lacet jusqu'au cirque des Baumes. Au lieu dit "Le Point Sublime", on a une vue exceptionnelle sur les gorges du Tarn. Entre Tarn et Dourbie, il faut s'arrêter à Montpellier-le-Vieux afin d'y visiter le célèbre chaos, impressionnant amoncellement naturel de roches aux aspects ruiniformes. Attention, en saison, il y a du monde et il faut compter une bonne heure de promenade à pied.
La seconde partie du road-book permet d'atteindre de nouveau l'Aigoual par les belles routes viroleuses du canyon d'abord et des gorges de la Dourbie ensuite.
 


Gorges du Tarn


Chaos ruiniforme de Montpellier-le-Vieux

 

BALADE 3 : GROTTES DES DEMOISELLES, CIRQUE DE NAVACELLES (270 KMS)

Saint-Andéol (Le Lauzas)
 
 
Alès N106
Lézan N110, D24
Saint-Hippolyte D35, D149, D982
Grotte des Demoiselles D999, D108
Ganges D986
St-Maurice-Navacelles D25
Avèze D130, D713, D113, D48
L'Espérou D48
Florac D18
Pont-de-Montvert D998
Saint-Andéol D998, D35
   

Voir le Roadbook


Les Cévennes sont riches en grottes naturelles et celle des Demoiselles, découverte au 18ème siècle, est une des plus belles et des plus impressionnantes : une cathédrale de pierre dans laquelle on donne parfois des concerts. Je me souviens d'y avoir vu et entendu les choeurs bulgares : une soirée inoubliable dans un décor surnaturel.
Quant au cirque de Navacelles, que dire ? Je crois qu'il n'est pas exagéré d'affirmer que c'est un des sites les plus extraordinaires de France. Je n'aime pas manier les superlatifs mais là, franchement, c'est difficile de trouver les mots. En 2004, j'ai participé à la NetConcentre Cévennes du forum fr.rec.moto : un des organisateurs, mon pote "Mets-du-Manche", avait photographié le site et filmé notre défilé depuis un ULM. Magique !
Qu'on en juge : http://www.baliciel.com/moto/nc04/defile.htm  et pour la vidéo :
http://ultralight.free.fr/video/nc04a.wmv

Le retour passe de nouveau par l'incontournable mont Aigoual mais cette fois par une nouvelle route, celle très sauvage qui va du Vigan à L'Espérou, en passant par de jolis petits villages comme Arphy, avec ses treilles et ses terrasses fleuries et ses petits marchés du dimanche matin, qui drainent les vieux du cru et quelques touristes en mal de produits de terroir.
 


Grotte des Demoiselles


Le cirque de Navacelles

 

BALADE 4 : PONT DE GARD, NIMES (215 KMS)

Saint-Andéol (Le Lauzas)
 
 
Portes D52, D906
Lussan D59, D904, D437, D37
Pont-du-Gard D979, D981
Nîmes D112, D979
Lédignan N106, D907
Anduze D907
Alès D129, D50
Saint-Andéol D916, N106
   

Voir le Roadbook


Que du classique pour cette journée consacrée à la visite de Nîmes et du Pont du Gard. Au pont du Gard, on... garre les motos à deux bornes du site. Y'a intérêt à voyager avec des valises et un top vides pour ne pas avoir à trimballer les casques, les gants et autres accessoires encombrants. J'avais posé le RT à côté d'une "superbe" Gold bleue avec tableau de bord en ronce de noyer. J'aime les grosses, c'est bien connu ;-) et comme je n'en croyais pas mes yeux le proprio, qui avait remarqué mon intérêt pour sa monstruosité, m'avait proposé, sans me connaître, de me prêter sa brêle pour une petite heure d'essai. Incroyable ! Bon, il avait mon RT en otage, mais quand même, le gars avait confiance. Je prête volontiers ma moto à mes potes mais à l'inverse j'ai des scrupules. On ne sait jamais, dès fois que je me "bourre" avec une moto qui ne m'appartient pas. Je m'étais donc contenté d'admirer la chose, non pas avec envie mais avec curiosité.
Nîmes est une bien belle ville. D'abord, elle fut une des premières cités gauloise à s'opposer farouchement aux romains et rien que ça, la rend éminemment sympathique.  ;-) Nonobstant, la civilisation romaine a laissé des traces profondes jusque dans les noms et prénoms des indigènes : Antonin, Adrien, Flavien etc. Côté architecture, il y a de belles choses : les Arènes bien sûrs, la magnifique "maison carrée" qui abritait une belle exposition lors de notre visite, la Tour Magne au pied de laquelle nous avions déjeuné et bien d'autres sites intéressants.
 


Le pont du Gard
 


Pont du Gard : olivier rapporté d'Espagne


Nîmes : la Maison Carrée


Arènes de Nîmes

 

OU MANGER ?  OU DORMIR ?

Le Collet de Dèze Pierrette Coudert - D3, Le Lauzas - 48160 St-Andéol-de-Clerguemort
Tél.:04 66 41 03 88

Site web : http://www.causses-cevennes.com/le-lauzas