Récits et photos de balades à moto


BMW R1200 R

 

Dernière mise à jour
24/07/2017

LOT

DORDOGNE

AQUITAINE

MIDI-PYRENEES


 

Vallée de la Dordogne à Saint-Cirq-Lapopie


 

 

GPS : télécharger le fichier zippé au format GPX
télécharger directement le fichier GPX

 

L'hôtel Chastrusse à Nadaillac-de-Rouge : notre hébergement

 

 BALADE  SUD  :   283  kms

Nadaillac-de-Rouge
 
 
Creysse D107, D105, D820, D43, D23, D15, D114
Carennac D23, D43, D840, D43
Gramat D20, D840
Boussac D14, D802, D48
Cajarc D48, D19
Saint-Cirq-Lapopie D662, D181 (Vallée du Lot) - Pause déjeuner
Bouziès D40
Cabrerets D662, D41 (Vallée du Célé)
Marcilhac-sur-Célé D41
Brengues D41 (station service Libreco)
Espédaillac D41, D113, D802, D13, D146
Saint-Cernin D146, D71, D17, D10
St Sauveur la Vallée Vers D32, D32,
Labastide-Murat D32
Rocamadour D667, D807, D32
Payrac D673
Nadaillac-de-Rouge D820, D147, D820, C4, D105, D187
   
 

 

BALADE NORD :  310  kms

Nadaillac-de-Rouge
 
 
St-Julien-de-Lampion D187, D43, D50
La Roque-Gageac D61, D703 (Vallée de la Dordogne)
Castelnaud-la-Chapelle D703, D57
Belvès D53, D50, D53
Couze-Et-St-Front D53, D26, D660
Le Bugue D703, D8, D36, D703 (Pause pique-nique sur les bords de la Dordogne)
Saint-Cyprien D31, D703
Tursac D49, D35, D706 (Vallée de la Vézère)
Montignac D706, D65
Condat-sur-Vézère D704, D62
Terrasson C1
Nespouls D63, D60, D59, D19
Collonges-la-Rouge D19, D8, D38
Marcillac-la-Croze D38
Bétaille D38, D153, D12, D119, D803
Martel D803
Souillac D803
Nadaillac-de-Rouge D255, D43
   

 

Une fois n'est pas coutume : pour cette virée en Quercy, nous n'étions qu'un petit groupe de neufs personnes, les autres ayant choisi des destinations différentes. Des GS, encore et toujours des GS et parmi elles un 1200 RT version "liquide", le dernier modèle 2014 de BMW, une moto dont j'avais aimé les versions précédentes au point d'en avoir eu... six ! Mais du jour où Madame n'avait plus voulu faire de moto, je m'étais tourné vers une GSA d'abord, puis aujourd'hui une GS standard, à refroidissement liquide elle aussi. Bref, une belle brochette de jolies motos, taillées pour les petites routes quercynoises et dordognotes (oui, c'est comme ça qu'on dit).
Déjà, ce week-end du 8 mai commençait bien dès le premier soir de nos retrouvailles à l'hôtel Chastrusse de Nadaillac-de-Rouge : logis de France recommandé par le Routard et "Relais Motard". Imaginez un petit village, que dis-je une bourgade de cent quatre vingts âmes, installé sur un plateau qui domine la vallée de la Dordogne et à l'extrémité du bourg, dans les pins et les chênes verts, un hôtel charmant avec une accueillante terrasse fleurie couverte d'une tonnelle de vigne folle où nous allions prendre notre premier dîner sous les rayons encore chauds du soleil couchant. Un beau moment de détente et de convivialité.
La cuisine du Lot est une cuisine de terroir riche et gourmande : confits, agneaux du Quercy, rocamadours : des petits fromages de chèvres qu'on appelle aussi des "cabécous", noix du périgord etc. Dans la formule demi-pension, chez Chastrusse ça donne ça :
Soupe du Lot à volonté, Salade gourmande qui pourrait suffire comme plat principal, confit de canard aux pommes sarladaises, fromages, tarte aux noix. Et chez Chastrusse, il n'y a pas que la cuisine qui est réjouissante : l'accueil des patrons et du personnel est formidable. Francis, le patron, est également motard et en plus collectionneur de vieilles bécanes exposées dans un vaste garage où nous avions parqué nos propres motos.
J'adore le Lot, ses rivières encaissées, ses routes viroleuses, son causse, son patrimoine naturel et architectural. Au nord du département, c'est la "vallée des merveilles" comme on dit là-bas : la Dordogne avec ses châteaux et ses villages exceptionnels. Au sud, c'est le Lot avec sa vallée sinueuse, taillée dans le calcaire et bordée de falaises. Et au centre, entre ces deux vallées, le Célé pas très différent du Lot.
Pour la première balade, j'avais choisi
d'entraîner mes p'tits camarades vers le sud mais en empruntant d'abord la vallée de la Dordogne à l'est pour visiter Carennac, classé parmi les plus beaux villages de France et joyau de l'art médiéval avec son magnifique tympan sculpté, son cloître et son château. Du petit pont on a un joli point de vue sur le village et on peut accéder aux rives de la Dordogne pour suivre un chemin qui remonte vers la rue principale. De Carennac, on plonge ensuite vers le sud par des routes charmantes qui traversent des bourgades aux habitations traditionnelles. L'architecture quercynoise est assez unique : pigeonnier carré et "bolet" pour abriter un perron-entrée. Jadis, les pigeonniers étaient le privilège des nantis... sauf dans le Quercy où le pigeonnage fut autorisé à tous bien avant la révolution française, raison pour laquelle on en voit partout. Sur le Causse, on peut également apercevoir des bories également appelées gariottes. Ce sont des constructions coniques faites de pierres sèches et qui servaient de remises aux paysans. On pourrait évidemment parler des grands sites mais comme ils avaient fait l'objet d'autres balades, cette fois-ci, c'est délibérément que nous allions les ignorer. Je veux parler de Rocamadour, Padirac, Pech Merle autant d'endroits qui valent évidemment qu'on s'y intéresse. On ne visite pas le Quercy en un week-end, c'est clair ! Géné, ma fidèle, ma Mie, qui ne fait plus de moto, nous avait accompagnés en voiture et je lui avais préparé des itinéraires et un programme personnalisé, néanmoins susceptible d'intéresser les motards, comme par exemple la découverte de la vallée de la Dordogne par le "Truffadou", un train à vapeur qui empreinte sur 13 kms une ligne taillée à 80 mètres de hauteur dans les falaises qui surplombent la Dordogne. On embarque à Martel pour un aller et retour de 13 bornes avec des arrêts photos, un ravitaillement en eau pour la loco et un commentaire passionnant.
Quant à nous, après la pause déjeuner à Saint-Cirq-Lapopie dans la vallée du Lot, nous allions remonter par la belle vallée du Célé puis traverser le Causse en choisissant d'approcher Rocamadour par la D32, seule route (d'après moi), permettant d'avoir des points de vue exceptionnels sur le site.

Au programme de la seconde balade : pour commencer la vallée de la Dordogne en aval de Souillac. Un régal pour les yeux et le plaisir de rouler à moto ! Un arrêt à La Roque-Gageac s'impose mais le meilleur point-de vue sur la Dordogne se trouve à Domme, dont le belvédère est perché sur une falaise vertigineuse dominant la vallée. La Roque, adossé à la falaise est un village typique aux toits de lauzes et aux pierres dorées qui au 19ème siècle voyait passer les gabares au fil de l'eau. On peut y visiter deux très beaux jardins mais une simple promenade dans les ruelles (pentues les ruelles !) est déjà un petit bonheur. Pour rallier Le Bugue, où nous attendait un pique-nique transporté par mon sherpa préféré, j'avais décidé d'éviter la D703, trop roulante et trop fréquentée à mon goût, lui préférant les "petites blanches" comme la D53 et la D26 sinueuses à souhait. Au Bugue, on est dans la vallée de la Vézère, une vallée prestigieuse par la beauté des paysages traversés et les vestiges laissés par nos ancêtres : les Eyzies, Lascaux... 
A Tursac on peut visiter la "maison forte de Reignac", un château assez étrange creusé dans la falaise (http://www.maison-forte-reignac.com/)
Cette vallée de la Vézère pourrait être en soi un beau projet de balade. Elle prend sa source sur le plateau de Millevaches et se jette dans la Dordogne 160 kilomètres plus bas. L'intérêt, c'est qu'en s'y prenant bien, on peut la suivre au plus prêt sur une distance sympathique. Faudra y penser !
Dernier point fort de la journée : Collonges-la-Rouge, que j'avais découvert il y a une vingtaine d'années et qui aujour'hui, toujours aussi étonnante, a fini par céder quelque peu aux sirènes du tourisme. Ceci dit, ça reste un lieu magique avec de belles découvertes à faire : la chapelle des pénitents, les trois châteaux, la maison de la Sirène et la maison Boutang.




Carennac
 


Saint-Cirq-Lapopie


Cabrerets


Vallée du Célé

 


Belvédère de Domme

La Roque-Gageac
 
 

OU MANGER ?  OU DORMIR ?

Nadaillac-de-Rouge Hôtel-Restaurant Chastrusse
Le Bourg - 46350 - Nadaillac-de-Rouge
Tél : 05.65.37.60.08
Site web : http://www.hotel-restaurant-chastrusse.com/accueilfrance.htm
   
Saint-Cirq-Lapopie Restaurant "Lou Bolat"
Tél : 05.65.21.47.07
Site web : http://lou-bolat.zenchef.com/