Récits et photos de balades à moto


BMW R1200 R

 

Dernière mise à jour
02/06/2017

PAYS NICOIS

FEVRIER 2002

 


Ce mois de février 2002 avait été exceptionnellement beau et la descente sur Nice par la Route Napoléon, un vrai régal. Après une halte à Laffrey, nous avions attaqué la N85 par le beau chapelet de lacs qui dominent la Prairie où eut lieu la célèbre "Rencontre" entre Napoléon de retour de l'île d'Elbe et l'armée officielle. La route, bordée de congères était sèche et se déroulait sur un "fond... d'écran" de ciel bleu profond et de montagnes enneigées. Magique ! Nous nous étions arrêtés "juste pour le plaisir des yeux".
Malgré tout le respect que j'ai pour les "Grands Hommes", la route Napoléon ne présente pas le même intérêt tout du long. Entre Grenoble et Gap, soit ! C'est du bon mais entre Gap et Digne, mieux vaut oublier et choisir le chemin des écoliers, ce que nous avions fait en taillant sur le lac de Serre Ponçon, qu'on traverse à Savines pour  prendre la D954 puis la D900 jusqu'à Digne. Là, on peut rejoindre la Napoléon qui après Castellane sent bon la Provence. On arrive alors au-dessus de Nice par Grasse et le spectacle n'est plus seulement dans le paysage mais dans les odeurs de mimosas, odeurs qui nous accompagneront pendant tout notre voyage. Les balades présentées ci-dessous sont les plus intéressantes. Nous avions également, par curiosité, visité quelques grandes villes de la côte, comme Monaco mais il n'est pas nécessaire ni très intéressant d'en proposer une visite guidée. Ce qui m'avait surpris en arrivant sur Vence et Levens, c'est la longueur incroyable des rues dans les petits villages. En fait, elles suivent les circonvolutions d'un relief extrêmement compliqué et il n'est pas rare de voir des maisons numérotées 2500, 3000 ou davantage. Nous avions donc fini par trouver notre hôtel, "La Chaumière" à l'entrée de Levens. Pas simple de trouver un petit hôtel pas cher dans la région de Nice. Il faut forcément s'éloigner de la côte mais vu "ma passion" pour les grandes villes touristiques, ça tombait plutôt bien. ;-)

 


GPS :
télécharger le fichier zippé au format GPX
télécharger directement le fichier GPX

 

 


Route Napoléon


Lac de Serre-Ponçon

 

BALADE 1 : ROQUESTERON, ESTEREL, GORGES DU LOUP (300 KMS)

Levens (06)
 
 
Roquesteron D17
Saint-Auban D2211A
Col de Bleine D5
Gréolières les Neiges D2, D802
Saint-Cézaire D802, D2, D5
Tourrettes D656, D563
Fréjus D563, D4
Mandelieu D100, N98
Grasse D109, D9
Gourdon D3. Gorges du Loup
Courmes D503 Village perché
Tourrettes sur Loup D2210. Village médiéval
St-Paul de Vence  
Carros D2210. Beau village avec des vues splendides sur la vallée du Var.
Levens N202, D20
   

Voir le Roadbook


Points forts : Les routes qui conduisent à Fréjus, par Saint-Auban, le col de Bleine et spécialement la route taillée dans le rocher qui monte à Gréolières-les-Neiges. Dans cette partie du Roadbook, on est dans l'Estéron parcourue par des Clues (gorges sauvages) dont les plus célèbres sont celles d'Aiglin, difficiles à approcher à moto, mais celles de Saint-Auban sont plus accessibles.
De Fréjus à Cannes, on a le choix entre la nationale 98 qui longe la côte avec des points de vue magnifiques sur la méditerranée et la N7 qui traverse le massif de l'Estérel par le Mont-Vinaigre. Gourmand, arrivé à La Napoule, j'avais rebroussé chemin par l'intérieur, histoire d'aller voir à quoi ressemblait ce Mont-Vinaigre. Prévoir une petite excursion pédestre.
Tourrettes-sur-Loup est un village médiéval où ce sont les maisons qui forment les remparts. Il a été colonisé par les artistes et artisans mais en février, le tourisme est supportable. Avant le village, au Pont-du-Loup, ça vaut le coup de pénétrer dans le défilé et pousser jusqu'au Saut-du-Loup, voire plus si affinités, comme faire la boucle en montant par Gourdon, qu'on aperçoit, perché sur son éperon rocheux à l'entrée des gorges. Pour notre part, nous avions même poussé le vice jusqu'à faire la montée jusqu'à Courmes, un adorable village admirablement rénové.

 


Antéor, corniche de l'Estérel


Mimosa sauvage

 

 

BALADE 2 : MERCANTOUR (230 kms)

Levens (06)
 
 
Contes D19, D815
Col de Turini D615, D2566
Sospel D2566
Breil D2204
Sospel D2204, D93
Sainte-Agnès D2566A, D22
Levens D22, D53, D21, D15, D19
   

Voir le Roadbook


Même avec une météo exceptionnelle, nous ne pensions quand même pas pouvoir pénétrer très loin dans le Mercantour, normalement enneigé à cette époque. En dehors de petits diverticules osés sur lesquels je ferai des demi-tours acrobatiques, les cols étaient ouverts et les routes sèches. Il y a d'abord la montée du Turini entre des congères de plus d'1 mètre puis la belle descente sur Sospel par une route peu fréquentée, très étroite et sauvage. Moulinet mérite qu'on s'y attarde et on admirera quelques kilomètres plus loin, la chapelle romane ou plutôt ce qu'il en reste dans un site assez étonnant. On enchaîne ensuite le Col du Pérus et celui de Brouis pour terminer par un jardinage méticuleux et compliqué dans l'arrière pays niçois, du côté de Peille sur des routes viroleuses et acrobatiques qui offrent par moment des vues magnifiques et sans cesse renouvelées sur la côte.


 


Col de Turini


Turini : la descente vers Moulinet


 


Géné lézarde

 

 

BALADE 3 : CIANS, DALUIS (230 kms)

Levens (06)
 
 
Lantosque D19, D2565
St-Martin-Vésubie D2565
Beuil D2565, D2205, D30
Guillaumes D28
Gorges de Daluis D2202
Entrevaux N202
Gorges du Cians D28
Saint-Sauveur D30
Levens D2205, N202
   

Voir le Roadbook


La longue route viroleuse qui conduit à Saint-Martin-Vésubie traverse une région localement appelée la "Suisse niçoise". Elle mérite son nom. Les paysages sont très beaux et on traverse de merveilleux petits villages comme Lantosque la perchée. Roubion, un peu plus loin, qu'on rallie par une route taillée dans le schiste rouge vaut bien Lantosque ou Saint-Martin. On n'en finirait d'ailleurs pas d'énumérer les beaux villages de cette région. Pratiquement tous ont du charme...
Que dire des gorges de Daluis et de celles du Cians ? Que ça coupe le souffle et que ce jour là, nous les ferons deux fois chacune, une fois dans un sens, une fois dans l'autre, histoire de ne pas en rater une miette.
Pour couronner tout ça, la vallée du Var, après un repas réconfortant dans la bien belle ville d'Entrevaux et c'est le bonheur !


 


Gorges Du Cians


Le site d'Entrevaux


La vallée du Var depuis Carros


Le balai ne passera pas...

 

 

OU MANGER ?  OU DORMIR ?

Levens Hôtel-Restaurant "La Chaumière" - Quartier des Prés - 06670 - Levens
Tél : 04.93.79.71.58
   
Entrevaux Restaurant "Le Vauban"
Site : http://www.hotel-le-vauban.com