Récits et photos de balades à moto


BMW R1200 R

 

Dernière mise à jour
12/10/2017

VERCORS - DIOIS

RHONE-ALPES


 

La troupe au col de la Croix

 


GPS :
télécharger le fichier zippé au format GPX
télécharger directement le fichier GPX

 

Vercors-Diois

Etape 1 : Bouvante-le-Haut - La Chapelle-en-Vercors (101 kms)
Etape 2 : La Chapelle-en-Vercors - Bouvante-le-Haut (119 kms)

 

ETAPE 1 (101 kms)

Bouvante-le-Haut
 
 
Vassieux D131, D331, D76 (Mémorial de la Résistance)
Col de Proncel D178
Col de Carri D199
Col de la Machine D199, D76
Combe Laval D76
St-Jean-en-Royans D76
Pont-en-Royans D54
Gorges de la Bourne D531
La Chapelle-en-Vercors D103, D518
   

ETAPE 2 (119 kms)

La Chapelle-en-Vercors
 
 
Col de Rousset D518
Die D518
St-Julien-en-Quint D543
Col de la Croix D129, D172
Beaufort-sur-Gervanne D172
Col de Bacchus D70
Léoncel D70
Oriol-en-Royans D70
Bouvante-le-Haut D131
   
 

Malgré les ruses de vieux sioux déployées par mon compère Jean pour éviter la pluie, la météo de ce mois d'avril 2008 ne nous avait pas épargnés et c’est même sous la neige que nous avions abordé le Vercors. Mais comme « à toute chose malheur » est bon, ce temps pourri m’avait au moins permis de tester la protection de la GS Adventure, qui sans atteindre l’efficacité de sa cousine la 1200 RT n’en est pas moins très honorable. La GS a la réputation d’asperger copieusement les pieds et les jambes de son pilote mais avec le lèche-roue qui va bien, prolongé à ses deux extrémités par des petites bavettes « Tricé Approved », on est déjà mieux protégé. Reste que sous une pluie battante de plusieurs heures, la seule vraie réponse c’est l’équipement du motard : combi pluie et sur-bottes.  A l’autre extrémité du bonhomme, les épaules et la tête sont à l’abri grâce à la bulle et aux déflecteurs latéraux. En ce qui me concerne, je dirais même que sur ce point la GSA est supérieure à la RT. Par exemple, aucune humidité au niveau du col.
C’est sur le coup de 19:00 que nous arrivâmes à Saint-Jean-en-Royans et alors que nous nous apprêtions à attaquer la montée vers Bouvante-le-Haut, notre destination finale, nous aperçûmes un grand gaillard qui ne nous était pas tout à fait inconnu : Haroun, dit le Poussah qui palabrait avec les indigènes pour savoir si oui ou non le col de Lacroix était fréquentable. Quelle lopette !
Mais comme un baroudeur en Adventure ne recule devant rien, nous embarquâmes illico notre Poussah pour arriver à bon port au Village vacances de la Jacine, situé quelques 15 kilomètres plus haut sur une route en cul de sac débouchant sur les parois abruptes d’un cirque glaciaire.
Marina et Philippe qui avaient fait la liaison par autoroute sur leur 12RT nous avaient devancés et il ne manquait plus que le sudiste de la bande : Torti  et son K 1100 RS.

La Jacine (http://www.lajacine.com) est un relais « Cap France » qui accueille des scolaires mais également des groupes et des familles. Au début du siècle dernier, c’était une très grosse ferme dont l’activité n’avait cessé de diminuer et qui avait finalement été rachetée par une association pour en faire un centre de vacances. La rénovation des bâtiments s’est faite intelligemment en respectant la construction d’origine tandis que deux bâtiments supplémentaires modernes abritent une série de chambres confortables.
C’est dans un petit bar situé dans les profondeurs de la Jacine que nous avions attendu Torti, retardé par la neige. Finalement il arriva pendant le dîner, frigorifié et sous le coup d’une expérience pour le moins inédite : la « rencontre » avec une horde de loups dans la montée de Bouvante ! Il fallait voir notre Torti narrer son aventure en la ponctuant de grand ouuuuh, ouuuuh, qui visiblement l’avaient glacé de terreur.
Funeste erreur ! Il ne faut jamais raconter ce genre de choses dans une réunion de motards si on veut éviter la légende qui va vous coller à la peau pendant des années. Mieux vaut la jouer quidam : « Moi ? Non, je n’ai rien à dire, je n’ai rien vu, rien entendu, il ne m’arrive jamais rien ! »
Inutile de dire que ce soir-là, le Torti en a pris plein sa musette. Je n'en veux pour preuve que cet extrait d'une
« impro » d'Haroun sur le thème du « loup et l’agneau » de Jean de la Fontaine, qui donnait à peu près ça :

Un Torti cheminait
Sur la route de Bouvante enneigée
Un loup survint sur son adventure,
Et que les virages en ces lieux attiraient.
Qui te rend si hardi de voler ma trajectoire ?
Dit cet animal plein de rage :
Tu seras châtié de ta témérité.
Sire, répondit Torti, que Votre Majesté
Ne se mette pas en colère ;
Mais plutôt qu'elle considère
Que je chemine près de 300 mètres derrière elle
Et que je ne puis donc lui voler sa trajectoire
Tu me voles ma trajectoire, reprit cette bête cruelle
Et je sais que de mes courbes tu médis l'an passé.
Comment l'aurais-je fait sire, je savais à peine rouler
Reprit Torti ; et je débute à peine en 1100 RS
Si ce n'est toi, c'est donc ton frère etc etc

Beaucoup plus sérieusement, Bouvante est effectivement connue pour la présence d’une meute de 5 ou 6 loups et on se souvient qu’en octobre 2004, un agent de l’Office des forêts y avait abattu une jeune louve de 18 mois. 

Le lendemain matin, le temps n’était pas brillant mais la météo avait annoncé de belles éclaircies. La neige fondue et le brouillard nous incitèrent à nous réfugier dans un bistrot de Saint-Jean, histoire de laisser le temps à l'ami Philo parti le matin même de Manosque, de hisser son paquebot (PAN 1300) jusqu’à nous. L’idée étant de déjeuner à La Chapelle-en-Vercors, je repris la direction du groupe pour rejoindre la route des gorges de la Bourne via Sainte-Eulalie, qui jusqu’en 2006, était le point de départ de la magnifique et impressionnante route des grands goulets, hélas définitivement fermée et bientôt remplacée par un tunnel destiné à éviter les zones dangereuses.
Pour ma première vraie sortie en GSA sur des routes de montagne, je me considérais comme étant encore en rodage. (Je parle du bonhomme, pas de la moto). Mais cette GS m’a d'emblée paru si facile et si agile sur ces routes  tournicotantes que les petites appréhensions s’étaient envolées dès les premiers tours de roue.
Dans le jargon des motards, on parle de prothèse pour désigner une moto qu’on n’a aucun mérite à piloter tant elle est facile. C’est le cas de la GS Adventure et j’imagine encore davantage de la GS standard. En tout état de cause, si j’avais encore eu des doutes quant à mon achat, les gorges de la Bourne et l’après midi passée à suivre Haroun, les auraient vite dissipés.
Quelques hypothèses pour expliquer l’efficacité de cette moto sur ce type de route : le guidon large qui lui confère une grande maniabilité : dans les épingles évidemment, mais aussi dans les enchaînements serrés ; un moteur plus vif que les modèles précédents ; des rapports de boîte modifiés qui boostent les accélérations, une suspension pilotée au guidon (ESA) qui permet d’adapter la machine à la conduite souhaitée.

Même lesté par une caillette du Vercors, un gratiné de ravioles au bleu et une part de tarte gargantuesque, le col de Rousset ne fut qu’une formalité avalée au rythme soutenu d’un Haroun qui jouait au poussah (le culbuto), lequel Poussah (le vrai) restera imperturbable sur les routes un poil gravillonnées des petits cols du Diois. Néophyte dans le métier de Gs_iste, je ne demandais qu’à partager ses convictions : « Avec une GS, les gravillons ça n'existe plus ».
Frustrés de n’avoir pu apprécier les paysages impressionnants du Vercors le matin en raison du brouillard et de la pluie, le retour s’était fait par la Combe Laval puis le col de Lente et du Pionnier, le tout ponctué par de nombreux arrêts photos.

Cette virée ayant comme objectif la « reco » d'une balade connue sous le nom de BG - balade gauloise - voir les photos de la BG08 :

 


La Jacine


Torti, Haroun et Philo (Col de la Croix)
 


Haroun (Col de la Croix)


Gorges de la Bourne
 


Col de Rousset
 


Combe Laval
 

 

OU MANGER ?  OU DORMIR ?

Bouvante-le-Haut La Jacine
Parc du Vercors - 26190 - Bouvante-le-Haut
Tél : 04.75.48.57.14
Site web : http://www.lajacine.com
Endroit calme, accueil chaleureux, grosse capacités d'accueil, tarifs groupe
   
Vassieux Restaurant Le Cairn (des ravioles au bleu du Vercors à gogo)
   
La Chapelle en Vercors Hôtel des sports
Avenue des grands goulets - 28420
Tél : 04.75.48.20.39
Site web : http://www.hotel-des-sports.com/