Récits et photos de balades à moto


BMW R1200 R

 

Dernière mise à jour
24/07/2017

VEXIN

PAYS DE BRAY

ILE-DE-FRANCE

NORMANDIE


 

 Les Andelys : château Gaillard
 



GPS :
télécharger le fichier zippé au format GPX
télécharger directement le fichier GPX

 

Vallée de l'Aubette, vallée de l'Epte, Bézu, Pays de Bray, Saint-Germer-de-Fly, Gerberoy, Lyons-la-forêt, Vexin, les Andelys, vallée de la Seine, La Roche-Guyon

Aller : Magny-en-Vexin - Gournay-en-Bray - (92 kms)
Retour : Gournay-en-Bray - Magny-en-Vexin - (106 kms)

 

Variante d'une autre balade en Pays de Bray, qui privilégie la vallée de l'Epte et qui permet de découvrir ou redécouvrir  les paysages et l'intéressant patrimoine de ces régions vallonnées :

  • Dangu : le porche, les vestiges romans et la crypte

  • L'abbaye de Saint-Germer-de-Fly : ancienne abbaye bénédictine fondée au 7e siècle par Saint-Germer, elle est intéressante par le mélange roman-gothique, les éléments gothiques étant considérés comme les plus anciens de France. La Sainte-Chapelle curieusement construite dans le prolongement du choeur de l'abbatiale s'inspire de celle de Paris.
    Difficile de trouver l'église ouverte. A l'époque de cette balade (fin décembre 2008) elle était de toutes façons fermée pour cause de travaux. Mieux vaut se renseigner auprès de la mairie ou de l'office du tourisme du Beauvaisis. (http://www.oisetourisme.com)

  • Gerberoy, inscrit parmi les "plus beaux village de France". Perché sur une colline du Pays de Bray, c'est un village médiéval agréable à visiter à l'époque des roses et de la glycine. Site : http://www.gerberoy.fr
    Chaque troisième week-end du juin, la municipalité organise une fête des roses.

  • L'abbaye de Mortemer et son musée de la vie monastique. Site : http://www.abbaye-de-mortemer.fr/

  • Le village de Lyons la Forêt où il fait bon prendre un verre sur la place du vieux marché

  • Château-Gaillard aux Andelys où deux des trois belles-filles de Philippe IV le Bel furent enfermées après l'affaire de la Tour de Nesle

  • La Roche-Guyon

Traditionnellement à cette époque de l'année (fin décembre) les températures négatives découragent la plupart des motards. Et seule Véro, passée depuis peu de la RT à la GS avait répondu présente. En dehors d'une panne bizarre de mes poignées chauffantes, résolue par une simple réinitialisation de la bécane et de l'accessoire en cause, rien à signaler côté moto sinon le plaisir à chaque fois renouvelé de piloter une moto géniale.
Les routes apparemment sèches invitaient à l'enroulage rapide mais une alerte sérieuse qui avait mobilisé les pompiers dans le village d'Arthies à cause d'une plaque de verglas bien épaisse provoquée par la rupture d'une canalisation, avait vite calmé mes velléités. En général, en hiver, c'est dans les traversées de villages et de préférence en virage qu'on se retrouve en face d'une patinoire. Ou bien, sur une petite route forestière où la condensation de la nuit s'est figée à la levée du jour. Bref, mieux valait se la jouer cool, ce que nous fîmes en suivant tranquillement les charmantes vallées de l'Aubette et de l'Epte et en saluant au passage les nombreux châteaux ou belles demeures qui les bordent (Ambleville, Château Baudemont, Aveny, Château-sur-Epte...) tout ça sous la lumière limpide et froide de l'hiver.
Dans le Pays de Bray, Saint-Germer-de-Fly et Gerberoy sont des incontournables. Hélas, nous ne pûmes ni visiter l'abbatiale de Saint-Germer, fermée pour travaux, ni prendre un pot dans le petit bistrot qui se trouve à l'entrée de Gerberoy quand on monte de la vallée par la petite route tournicotante bordée de buis taillés. Après une pause déjeuner à la brasserie de Gournay la route file vers Bézu-la forêt, le château de Fleury et Lyons, étrangement silencieux et désert alors qu'en été les touristes et les motards se pressent sur les terrasses des petits bistrots qui entourent la halle. En sortant de la forêt de Lyons par les petites routes qui entourent l'abbaye de Mortemer, on est vite rendu au Géant légendaire de la vallée de la Seine : "Château Gaillard", ainsi nommé semble-t-il par Richard Coeur de Lion. Le site est impressionnant et le coucher de soleil accentue le contraste entre l'ombre gigantesque de la forteresse et la lumière qui éclaire encore les falaises de la vallée de la Seine. Des Andelys à Vernon, la route n'a que peu d'intérêt. Certes, elle longe la Seine mais il faut quitter la route et s'approcher des anciens chemins de halage pour profiter du paysage. En revanche, le site de La Roche-Guyon, sans être aussi majestueux que celui de Château-Gaillard reste un bel endroit idéal pour commencer une autre virée, qui pourrait partir soit vers Vétheuil, Giverny ou la belle route des crêtes. La présence de plusieurs bistrots au pied du château permet en tout cas "la dispersion des troupes" autour d'un pot. Ce que nous fîmes.  :-)

 

ALLER  (92 kms)

Magny-en-Vexin (95)
 
 
Bray-et-Lû D86
Dangu D146
Bézu-Saint-Eloi D13
Neuf-Marché D17, D14, D3
Saint-Germer-de-Fly D104
Senantes D129, D104
Crillon D1, D22
Gerberoy D133, D95
Gournay D930
   

RETOUR  (106 kms)

Gournay
 
 
Bézu-la-Forêt D916
Lyons-la-Forêt D14
Abbaye de Mortemer D2, C1
Puchay D715, D12
Les Andelys D316
Vernon D313
La Roche-Guyon D313
Magny-en-Vexin D37, D86
   

 


Abbatiale de Saint-Germer-de-Fly
 


Saint-Germer-de-Fly
 


Abbaye de Mortemer
 


Gazelles
 


Les Andelys et la vallée de la Seine
 


La Roche-Guyon
 



Routes du Vexin français
 


 

OU MANGER ?  OU DORMIR ?


Gournay-en-Bray

Brasserie et quelques restaurants en principe toujours ouverts